Et si on y allait en train ?

Aller jusqu’en Asie en train, en famille avec 3 enfants, c’est possible! De Lettonie jusqu’en Mongolie, voici les impressions de Céliane et Timothée.

Préface de Céliane

J’ai aimé le transsibérien parce qu’on s’est fait des nouveaux amis qui ont deux enfants. Ils parlent français et ils avaient leur compartiment un wagon après le nôtre. On a regardé un film avec les deux enfants, et on a joué ensemble.

C’est Soline et Marceau et les parents Mélanie et Aurélien (vous pouvez les suivre sur https://maysaventures.fr)

Dans le compartiment juste avant le leur il y avait quatre enfants russes, et on a appris le français à la plus grande des filles, Angelina.

J’ai aimé le train de Riga à Moscou, parce qu’à un arrêt on a pu faire la pièce droite et la roue (la gym) dans l’herbe.

Le transsibérien selon Timothée

Le transsibérien est un train qui traverse toute la Russie.

Il parcourt 5100km en 3 jours ,11 heures et 43 minutes, de Moscou à Irkutsk. On a donc dormi 4 nuits dans le même train et on a changé 5 fois d’heure ! En allant vers l’est, on perd des heures, donc les journées étaient chacune de 23 heures au lieu de 24!

Dans ce train , on a eu un compartiment à 4 place et 1 lit dans celui d’à coté (c’est papa qui dormait à coté). J’ai trouvé les lits assez confortables mais il y avait du bruit donc on arrivait pas à s’endormir.

Pendant les journées on : lisait, jouait, on mangeait des soupes et des nouilles et on boit du chocolat chaud. Pour les soupes et les chocolats chaud il y avait un réservoir d’eau chaude, en russe on l’appelle « samovar ».

Le samovar

On essayait de trouver des amis dans les autres wagons.  D’ailleurs, comme le dit ma soeur, on a trouvé Soline et Marceau et nous les avons même retrouvés dans le train suivant entre Irkutsk et Ulan Bator!

Avant le transsibérien nous avons pris un autre train qui allait de Riga (Lettonie 🇱🇻) à Moscou en 27 heures (un jour et une nuit). Et après le transsibérien nous avons pris le transmongolien de Irkutsk à Oulan Bator (Mongolie 🇲🇳). C’est aussi un jour et une nuit: 26 heures.

Le train entre Riga et Moscou.

Dans ces deux train là, nous avons passé qu’une seule nuit, mais à chaque fois nous avons dû passer une douane et avons été réveillés par les douaniers pour leur montrer nos passeports et nos visages.

Dans ces trois trains nous avons dû nous réveiller très tôt pour sortir à l’heure (vers 5h30-6h). Pendant le voyage on a pu sortir plusieurs fois du train pour quelques minutes. Sur les quais il y avait des petits stands qui vendait à manger et des petits souvenirs.

Les paysages de Lettonie et de Russie sont: forêt, plaine, et petites montagnes. Dans le troisième train nous avons longé le Lac Baïkal un très long moment et c’était très beau. Malheureusement nous n’avons pas pu voir les belles steppes mongoles car nous les avons traversées la nuit.

Quelque part en Russie

Changement de rythme

Les jours passent, puis les semaines, et finalement voici déjà un mois que nous sommes descendus de nos vélos pour la dernière fois.

Après 3700km de voyage intense à la force du mollet, nous avons dit au revoir à nos chères montures, et à notre matériel de camping. Place à une nouvelle aventure: direction l’Asie en train, avec pour idée de découvrir une toute autre région de notre monde, une autre culture, et d’aller le plus loin possible en train.

Les kilomètres se sont enchainés très vite, et nous avons rapidement dépassé la barre des 3700km grâce à ce moyen de locomotion ultrarapide qu’est le train. On va beaucoup plus vite qu’à vélo, donc on ira plus loin! Et nous voici déjà en Mongolie, à Ulan Bator, au moment d’écrire ces quelques lignes.

En un mois, nous avons: acheté des sacs à dos, trié notre matériel, empaqueté les affaires à renvoyer en Suisse, vendu les vélos des enfants, organisé le retour en Suisse des vélos des adultes, visité la très belle Riga (8ème capitale de notre périple), remplis nos sacs à dos des affaires qui nous semblaient les plus utiles pour les 4 derniers mois de notre voyage, pris notre premier train de nuit jusqu’à Moscou (9ème capitale), découvert pendant quelques jours l’immensité et la beauté de Moscou et ses stations de métro, assisté à un match de foot du Lokomotiv Moscou (défaite 1-2 😩) , grimpé 89 étages en ascenseur en moins d’une minute, parcouru 5200km au travers de la Russie en dormant 4 nuits de suite dans le même train (le légendaire transsibérien!), vécu 4 journées de 23 heures en changeant d’heure chaque jour, découvert qu’on n’était pas la seule famille assez folle pour faire le trajet Moscou-Irkustk d’une traite, appris à déchiffrer l’alphabet cyrillique, gagné quelques années de vie en se baignant dans le Lac Baïkal, vécu une semaine sur une île grande comme le Lac Léman au milieu du Lac Baïkal, admiré de nombreux couchers de soleil sur les eaux du Lac Baïkal, roulé sur des routes complètement démontées assis à l’arrière d’un UAZ 452, dû nous faire à l’idée que nous n’avions plus notre tente pour aller camper où bon nous semble, dormi une 6ème nuit dans un train pour traverser de la Russie à la Mongolie, eu la chance de se balader et déambuler librement dans les rues d’Ulan Bator (10ème capitale de notre aventure) lors de la journée annuelle sans voiture en ville (!!!), visité notre premier temple bouddhiste, fait la queue dès 4 heures du matin en bonne (et nombreuse) compagnie devant l’ambassade chinoise pour obtenir notre prochain visa, découvert qu’on était dans la même guesthouse qu’une famille américaine avec 3 garçons avec qui nous étions sur la même longueur d’ondes, dormi dans une yourte, escaladé une montagne avec nos nouveaux copains américains, fait des photos avec un aigle sur le bras, et on est même devenus millionnaires car ici 1000 Tugriks mongols valent 40 centimes de CHF et que tout se paie en cash (du coup on n’était très vite plus millionnaires, quand on a donné notre énorme liasse de sous fraichement retirés à notre guide qui va nous emmener à la découverte des contrées reculées de la Mongolie durant les 3 prochaines semaines!)

Et voilà. Un mois est passé. Que d’aventures! Notre voyage se façonne de jour en jour, au gré de nos envies et de nos rencontres.

Nous avons peu donné de nouvelles de notre voyage sur les réseaux sociaux durant ces dernières semaines, nous laissant gentiment entrainer dans un autre rythme, et souhaitant aussi nous libérer peu à peu du réseau de télécommunication. Faut-il de nos jours sans cesse raconter où le voyage nous amène, images à la clé? Ou le voyage n’est-il pas aussi le meilleur moyen de se détacher de ses habitudes, de s’éloigner, de se couper un petit peu du monde, de découvrir une autre façon de vivre la vie?

Nous explorons les choses à notre manière. La vie à 5 en voyage est très intense, très prenante. Nous devons sans cesse trouver le bon équilibre pour que chacun se sente le mieux possible. Il n’est pas possible de simplement en faire à sa tête et partir quelques jours avec ses propres envies égoïstes. Nous avons choisi de voyager à 5, et nous assumons chaque jour ce choix, avec toutes les contraintes et les joies que cela implique. Une sacrée aventure!

Une sacrée aventure, qui nous à portés en familles sur les routes cyclables d’Europe du Nord, et qui nous amène maintenant à la découverte de l’Asie et de nouvelles cultures! Le voyage continue! 😃